15.8 C
Londres
mercredi, juin 29, 2022

la France rappelle ses ambassadeurs en Australie et aux États-Unis

Alexis Guilleux, édité par Yanis Darras
07h46, le 18 septembre 2021, modifié à
07h57, le 18 septembre 2021

Jean-Yves le Drian a annoncé ce vendredi soir le rappel des ambassadeurs français en Australie et aux États-Unis, une première pour ce dernier, pour consultations. Cette décision intervient quelques jours après la rupture par l’Australie, d’une commande de douze sous-marins français, au profit d’un partenariat avec les États-Unis et le Royaume-Uni.

La décision est historique. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, a annoncé hier soir le rappel de son ambassadeur en Australie mais aussi aux États-Unis, dans le cadre de la rupture du « contrat du siècle » par l’Australie qui devait permettre à la France de livrer douze sous-marins à ce pays, au profit d’un vaste partenariat avec les États-Unis et le Royaume-Uni. Une première dans l’histoire de l’alliance entre Paris et Washington.

Les Français sidérés

« L’abandon du projet de sous-marins de classe océanique qui liait l’Australie à la France depuis 2016 et l’annonce d’un nouveau partenariat avec les États-Unis visant à lancer des études sur une possible future coopération sur des sous-marins à propulsion nucléaire, constituent des comportements inacceptables entre alliés et partenaires, dont les conséquences touchent à la conception même que nous nous faisons de nos alliances », a déclaré dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères français. 

Dans les rangs officiels français, la sidération reste omniprésente pour ceux qui expliquent « avoir tout appris dans les journaux ». Si l’administration Biden assure que les Français ont été prévenus en amont de ce changement de situation, les membres du gouvernement américain ne précisent pas par qui ou à quel moment l’Hexagone a été informé de la décision de Canberra. De quoi provoquer la colère de Philippe Étienne, l’ambassadeur français outre-Atlantique, lors de son point presse improvisé jeudi dernier. 

Nouvelle ombre au tableau pour Joe Biden

Face aux réactions du gouvernement français, le porte-parole de la diplomatie américaine a exprimer sa « compréhension » et rappelle que « Paris est un partenaire vital et le plus vieil allié des États-Unis ». Les Américains espèrent pouvoir poursuivre les discussions dans les prochains jours, notamment lors de l’assemblée générale des Nations unies qui s’ouvre mardi prochain et où Jean-Yves le Drian est attendu. 

En attendant une éventuelle rencontre la semaine prochaine à New York aux États-Unis, l’ambassadeur Philippe Étienne doit atterrir dans la matinée en France pour consultations. Une nouvelle ombre au tableau pour le président américain Joe Biden qui a fait campagne en 2020 sur le renforcement des alliances d’après les années Trump.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici