15.2 C
Londres
samedi, mai 28, 2022

Ville de Bezons -Des coups de pouce décisifs pour lutter contre le décrochage scolaire

Lundi 13 novembre à 18h30, Gérard Chauveau, inventeur de « Coup de pouce clé », sera présent en mairie pour la cérémonie de lancement 2017-2018 des clubs locaux. « Si vos voisins de Colombes ont été les premiers, Bezons a vite montré de l’intérêt pour accueillir ce dispositif, il y a près de quinze ans ! Au départ, j’étais chercheur, et cette méthode était un objet scientifique sur l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et sur l’implication des parents. Mes études ont soulignées l’importance du temps nécessaire, après l’école, pour relire et réviser les notions abordées en classe, assure-t-il. C’est à ce moment que se creusent les inégalités. En plus du travail effectué avec les élèves en difficulté, un gros travail est indispensable pour redonner confiance aux parents, et leur permettre d’aider leur enfant. Certains pensent, à tort, que l’école peut tout faire, mais ce temps péri-familial est fondamental. C’est en partie pour cela que l’Éducation nationale -même si elle soutient nos actions- ne les finance pas totalement. La ville doit venir en complément et on peut dire que ce choix découle d’une véritable volonté politique. »

Lutter contre les difficultés des enfants et donner aux parents les moyens de les accompagner

Les séances sont structurées et cadrées, avec une méthodologie précise à destination des enfants, avec des recherches permanentes dans la lecture (lecture du maître, lecture surprise, recherche de sens/informations dans un texte ou jeux sur les sons) ou l’écriture (écriture à deux, puis en groupe d’histoires), et donc des adultes. « À la fin des séances, les parents peuvent venir écouter une belle histoire afin d’en discuter plus tard, chez-eux. L’enfant a parfois comme mission de raconter ce fameux conte, une fois rentré. Le but étant d’impliquer les « grands » dans l’éducation. Trois visites au club sont planifiées pour nourrir ce lien. En fin d’année, une revue pour enfant et des cahiers de vacances sont distribués pour continuer de développer cette proximité et poursuivre la remise à niveau », développe Gérard Chauveau. Ce temps supplémentaire porte ses fruits puisque plus de 80 % des enfants ont retrouvé un niveau satisfaisant en CE1.

Plus de 80 % des enfants intégrés aux clubs retrouvent un niveau satisfaisant en CE1

À Bezons, les rendez-vous se tiennent trois fois par semaine, pour cinq enfants par club. Les élèves considérés comme fragiles sont repérés par les enseignants et sont orientés vers ces créneaux de 90 minutes (de 16h30 à 18h) dispensés sur 24 semaines. Totalement gratuits, ils sont menés par des animateurs spécialement formés à cette méthodologie (instituteurs, intervenants en milieu scolaire, auxiliaires de vie…). Intégrés dans le programme de réussite éducative, les clubs se stabilisent depuis trois ans : quatre entièrement financés par la ville (2 à Victor-Hugo, 2 à Paul-Vaillant-Couturier) et deux cofinancés par l’Éducation nationale (à Marcel-Cachin).

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici