7.9 C
Londres
vendredi, janvier 28, 2022

la situation des pêcheurs français provoque la colère de Paris

Europe 1
08h57, le 30 septembre 2021

75 pêcheurs travaillant autour de l’île de Jersey se sont vus refuser leur licence de pêche par le Royaume-Uni. Un motif de discorde pour Paris, qui argue que le Royaume-Uni ne respecte par les accords du Brexit. La ministre de la mer, Annick Girardin prévient Londres : les sanctions vont tomber.

Nouvelles tensions entre Paris et Londres. Au lendemain du refus de Londres d’accorder des licences à 75 pêcheurs français œuvrant aux alentours de l’Île de Jersey, les autorités françaises haussent le ton et affirment que les autorités britanniques ne respectent pas les accords post Brexit que le Royaume-Uni a passés avec l’Union Européenne. Ceux-ci prévoyaient en effet que les pêcheurs européens puissent travailler dans certaines eaux britanniques.

“I want my licency back !”

La ministre de la mer, Annick Girardin, a exprimé sa colère ce jeudi matin sur Europe 1. “Nous avons un calendrier d’actions qui sera présenté aux professionnels en début de semaine prochaine, avec effectivement l’annonce des mesures de rétorsion. Je souhaite les quinze jours qui sont devant nous soient consacrés à ce travail qui sera ensuite exprimé directement et très directement au Royaume-Uni. Et j’ai envie de dire simplement : I want my licency back !”

Ce “sont des décisions qui contreviennent à l’accord qui a été signé dans le cadre du Brexit”, a déploré de son côté Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres, mercredi, en assurant comprendre “l’inquiétude” et “la colère” des pêcheurs français.

Dernières nouvelles
Nouvelles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici