12.4 C
Londres
jeudi, octobre 28, 2021

Alger accuse Darmanin de mentir, mais quels sont les chiffres ?

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

Louis de Raguenel, édité par Mélanie Faure
13h52, le 12 octobre 2021

Le bras de fer entre Paris et Alger se poursuit. Le président Abdelmadjid Tebboune accuse le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, de gonfler les chiffres de l’immigration en Algérie. “C’est complètement faux”, assure le chef d’Etat, qui avance le nombre de 94 demandes d’expulsion… contre 7.000 pour la France.

Nouvel épisode de la crise diplomatique entre Paris et Alger. L’objet de la discorde ? Les chiffres de l’immigration. Lundi, Abdelmadjid Tebboune a accusé Gérald Darmanin d’avoir gonflé le nombre d’Algériens que la France cherche à expulser. Le président algérien n’a d’ailleurs pas hésité à appeler volontairement le ministre de l’Intérieur par son deuxième prénom – descendant de harkis pour appuyer son propos : “Moussa Darmanin a bâti un gros mensonge. Il n’y a jamais eu 7.000 demandes d’expulsion de clandestins algériens. C’est complètement faux.”

Abdelmadjid Tebboune avance pour sa part le chiffre de 94 expulsions. La France aurait donc demandé cette année seulement 94 expulsions de ressortissants algériens. Toutefois, selon les informations d’Europe 1 confirmées lundi par le ministre de l’Intérieur, la France a ordonné depuis janvier l’expulsion de 7.730 Algériens en situation irrégulière, dont 97 fichés pour terrorisme, et 260 ont été condamnés pour graves troubles à l’ordre public.

A quelques jours des commémorations du 17 octobre 1961, c’est-à-dire dimanche prochain, où la police parisienne avait fortement réprimé une manifestation illégale organisée par le FLN, la tension n’a jamais été aussi explosive entre Paris et Alger.

- Advertisement -spot_imgspot_img
Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici