12.4 C
Londres
jeudi, octobre 28, 2021

client, habitué d’occasion, si, en réservant, on demande «sa table», ça marche

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

«Une cuisine, comme on n’en voit plus que dans les films de Claude Sautet», s’exclame un client sur Tripadvisor.

Aux Caves Pétrissans, on est choyé, étonné d’une gentillesse devenue rare. Même modeste client, habitué d’occasion, si, en réservant, on demande «sa table», ça marche. On vous installe à la même place que lors de votre dernière visite. Alors, on revient. Pendant le confinement, je rêvais de Pétrissans. Pour une raison, inavouable… C’est le seul endroit, à Paris, où l’on propose, chaque jour, l’oreille de cochon, sauce ravigote. Craquante sous la dent, et si rare. Je l’ai retrouvée avec bonheur.

Un ensemble d’attentions

J’ai aussi retrouvé l’ambiance, la bienvenue du patron et de son fils. Réconfortante! Tout un ensemble. Un verre de châteauneuf-du-pape blanc est arrivé, alors que je m’asseyais. Le temps de penser que cet ensemble d’attentions a pratiquement disparu. Souvent, aujourd’hui, être aimable semble trop fatigant.

Aux Caves Pétrissans, quelle récompense pour les propriétaires de cette maison, fondée en 1895, de recevoir une clientèle cossue, sympathique, connaissant déjà, à peine installée, les détails de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 53% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

- Advertisement -spot_imgspot_img
Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici