12.4 C
Londres
jeudi, octobre 28, 2021

issue d’une famille d’agriculteur, Cynthia, 27 ans, en a fait

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

Jeune agricultrice de 27 ans, Cynthia Dalleau a choisi ce métier par passion avant tout. Issue d’une famille d’agriculteur, elle en a fait sa vocation. Découvrez son portrait à la veille du 15 octobre, Journée Internationale de la Femme Rurale.

Cynthia Dalleau est cultivatrice d’ananas et planteuse de cannes à sucre dans les hauteurs de Sainte-Anne à Cambourg. A 27 ans, elle est passionnée par son métier.

“C’est un métier très masculin et il ne faut pas hésiter à se faire entendre”

Cynthia

 

Un métier qui évolue 

Cette vocation lui vient de sa famille, Cynthia est même mariée à un agriculteur. Mère d’un petit garçon de trois ans, la jeune femme travaille avec son mari, ils sont déclarés en tant que conjoint-collaborateur. Elles possèdent trois hectares de terrain, et l’agricultrice est très investie dans cette activité.

Elle a conscience “du manque de main d’œuvre” et de l’évolution qu’a connu ce dur métier. “Comparé à avant, l’agriculture a évolué, explique Cynthia. La mécanisation et la diversification sont aujourd’hui des techniques incontournables”. Selon Cynthia, il faut “mécaniser au maximum pour pallier à ce manque de main d’oeuvre”. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Journée internationale de la femme rurale : Cynthia, 27 ans, agricultrice à Saint-Anne

 L’agriculture à Saint-Anne : une affaire de femme

Cynthia s’inspire beaucoup de sa belle-mère. Elle-même agricultrice chevronnée, elle épaule la jeune femme dans ce choix de vie, pas toujours facile. Héliette, la belle-mère de Cynthia, élabore des techniques de coupe propre à elle.

C’est un métier qu’on aime, j’aime bien mes cannes, je parle à mes cannes, je rêve, j’ai la tête ailleurs. Ce qui pose problème s’envole.

Héliette

 

Selon Héliette, “c’est son havre de paix”. Ces femmes agricultrices entrent dans une démarche de reconnaissance de leur compétence, et de leur détermination pour maintenir leur activité d’agriculteur.

La femme rurale en quête de reconnaissance

Il existe une commission des agricultrices, crée en 1980, cette instance au sein même du syndicat FDSEA a pour mission de valoriser le travail des femmes agricultrices. Une journée leur est consacrée, il s’agit de la Journée Internationale de la Femme Rurale.

L’objectif de cette journée est de permettre aux exploitantes agricoles du territoire de proposer leurs produits à la vente et créer des liens avec les consommateurs. Cette journée se déroulera le vendredi 15 octobre, à Saint-Pierre.

Regardez l’interview de Sarah Salah-Aly, présidente de la commission des agricultrices à la FDSEA :

Sarah Salah-Aly, présidente de la commission des agricultrices à la FDSEA

 

- Advertisement -spot_imgspot_img
Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici