3.5 C
Londres
samedi, novembre 27, 2021

L’opposant russe Alexeï Navalny lauréat du prix Sakharov 2021 du Parlement européen

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

Europe 1

avec AFP
15h56, le 20 octobre 2021, modifié à
16h10, le 20 octobre 2021
Ennemi numéro un du Kremlin, Alexeï Navalny a été empoisonné, emprisonné et a vu son mouvement être banni. Mais, du fond de sa prison, le charismatique opposant russe continue son combat contre Vladimir Poutine, ce qui lui a valu de recevoir le prix Sakharov 2021.

Le Parlement européen a décerné mercredi le prix Sakharov 2021 de défense des droits de l’Homme et de la liberté de pensée à l’opposant russe emprisonné Alexeï Navalny, a annoncé le président de cette assemblée, l’Italien David Sassoli. “Il a combattu sans répit la corruption du régime de Vladimir Poutine. Cela lui a coûté sa liberté et presque sa vie”, a indiqué sur Twitter le président du Parlement européen qui a également réitéré l’appel de l’institution à “la libération immédiate” d’Alexeï Navalny.

“Défendre les valeurs de la démocratie”

Le choix d’Alexeï Navalny a immédiatement été salué par le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, sur fond de tensions entre la Russie et les Occidentaux. Ce prix est “la reconnaissance du rôle important qu’il a joué depuis de nombreuses années pour défendre les valeurs de la démocratie et être une voix forte en Russie”, a dit le chef de l’Alliance atlantique devant la presse à Bruxelles.

La candidature d’Alexeï Navalny était soutenue par le PPE (droite), principal groupe politique du Parlement européen, et le groupe centriste Renew, troisième force politique. De leur côté, les groupes S&D (gauche) et écologistes avaient proposé d’honorer les femmes afghanes se battant pour l’égalité et leur liberté face au régime des talibans.

Empoisonné en août 2020

Principal opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny est incarcéré pour fraude dans une affaire largement considérée comme relevant de la répression politique. Il avait failli mourir empoisonné en août 2020, ce que les occidentaux ont attribué aux services russes. Moscou a nié toute implication. Navalny avait été soigné en Allemagne, ce qui avait tendu les relations entre Berlin et Moscou, puis il avait été emprisonné dès son retour en Russie.

Après l’intellectuel ouïghour Ilham Tohti, condamné à la prison à vie en Chine pour “séparatisme”, lauréat en 2019, le prix portant le nom du grand dissident de l’URSS Andreï Sakharov avait été attribué en 2020 à “l’opposition démocratique” au président Alexandre Loukachenko au Bélarus et reçu par sa cheffe de file Svetlana Tikhanovskaïa.

- Advertisement -spot_imgspot_img
Latest news
- Advertisement -spot_img
Related news
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici